La Fantaisie du Marquis, de Jean-Marc Nicolas

    • Visible du 9 avril 2022 au 9 avril 2025

    Description
    complète

    A deux pas du Château de Trébodennic de Ploudaniel, La Fantaisie du Marquis réalisée par Jean-Marc Nicolas réinvente l’histoire de cet édifice et rend hommage à son architecture.

    Le lieu : Le Château de Trébodennic

    Construit autour de 1584 par Alain du Poulpry, chanoine du Léon et conseiller au Parlement de Bretagne, le château et ses dépendances sont vendus comme biens nationaux après la Révolution.

    De l’édifice d’origine, ont été conservés le corps de logis avec la tourelle à encorbellement et la porte de style Renaissance (inscription aux Monuments historiques en 1932). Le reste de l’édifice date du XIXe siècle.

    La légende : Un démolisseur face à une tourelle peut-être indestructible

    Il n’existe pas de légende majeure liée au Château de Trébodennic, si ce n’est l’histoire de cette tourelle qu’on dit indestructible. Elle aurait pu disparaitre au début du XIXe siècle, lorsque le propriétaire de l’époque entreprit de démolir l’édifice. Mais dans son ouvrage, le démolisseur fit une mauvaise chute qui lui fut fatale et la tourelle survécut !

    Le châtelain grimpait peu aux échelles, il laissait faire ses gens. C’est ainsi son démolisseur qui mourut, ce qui l’ébranla très fortement. Sa chute et son agonie hantaient les nuits du marquis et l’obsédaient tout le jour… Il ne se pardonnait pas ce funeste désir destructeur. Sa raison vacillait ; il implorait les pierres sacrées de tout le pays de lui venir en aide (ces pierres érigées représentaient pour lui le contrepoint symbolique à la démolition de la tourelle).

    Passant un jour, anéanti, devant la pierre cultuelle de Ploudaniel en revenant d’un après-midi passé à pleurer sur le menhir couché de Prat Ledan, il eut une vision qui le sortit de sa torpeur. Il allait construire de ses mains un monument à ce pauvre démolisseur : hommage au château restant, à la tourelle miraculée et à tous les menhirs auxquels il vouait désormais un culte réparateur. Un monument gai, coloré et lumineux, union de la terre et du ciel, symbole des bienfaits de la construction et de sa joie de vivre retrouvée.

    Le marquis voulut donc ce qu’il appelait gaiement sa « fantaisie », entre lieu de dévotion et folie de jardin. Son projet était fort simple : additionner château, tourelle et menhir, et ce qu’il en ressortit fut sa fantaisie. La Fantaisie du Marquis trône aujourd’hui à l’entrée du parc, pour que personne, pénétrant les lieux, n’ignore la funeste aventure.

    Créez votre fantaisie en papier !

    Redécouvrez La Fantaisie du Marquis à la maison, en famille, en créant votre œuvre en volume ! Téléchargez la fiche d’activités ci-dessous et suivez les instructions !

    La Fantaisie du Marquis – maquette et coloriage

    L’artiste : Jean-Marc Nicolas

    Jean-Marc Nicolas est un artiste, graphiste et paysagiste résidant à Saint-Hélen, dans les Côtes-d’Armor. Ses sculptures évoquant des archétypes d’architecture, invitent le spectateur à la déambulation.

    Avec sa « fantaisie » haute en couleurs, l’artiste célèbre l’architecture du Château de Trébodennic, symbole de la préservation du patrimoine local, témoin et messager de toutes ces histoires et légendes du passé.

    La randonnée : « La Foulée verte »

    L’œuvre de Jean-Marc Nicolas est implantée à proximité d’un sentier de randonnée de 13,6 km (balisage vert) au départ de la mairie de Ploudaniel et passant notamment par la zone humide de Langazel. Fiche rando disponible aux bureaux d’informations touristiques de Tourisme Côte des Légendes ou sur www.cotedeslegendes.bzh.

    Suggestions