L’œil de Guénolé, de Véronique Matteudi

  • Visible du 24 avril 2021 au 30 avril 2024
120 Le Bourg, 29260 Saint-Frégant, France Situer le lieu

Description
complète

C’est l’histoire d’un frère et d’une sœur, d’une oie et d’un ange. Les yeux de tous les protagonistes se reflètent aujourd’hui dans la fontaine Saint-Guénolé. Rentrez au cœur de cette légende grâce à la sculpture de Véronique Matteudi.

La légende de la fontaine Saint-Guénolé

Selon la légende dorée de Saint-Guénolé (vers l’an 860), Guénolé est l’un des fils de Fragan (d’où Frégant !), venu de Grande-Bretagne pour évangéliser l’Armorique. Un jour, Clervie, la petite sœur de Guénolé, s’amusait à chasser les oies sauvages autour du château paternel, quand une oie se jeta sur elle, lui arracha un œil et l’avala. Au même moment un ange apparut à son frère Guénolé lui faisant part du danger imminent. Guénolé se précipita au secours de sa sœur, attrapa le volatile, lui fendit le ventre, récupéra l’œil et le replaça dans l’orbite de sa sœur ! D’une simple mais efficace bénédiction Saint-Guénolé rendit à sa sœur l’usage de sa vue ! Le miracle eu lieu, même l’oie retrouva la vie !

L’œuvre « L’œil de Guénolé » de Véronique Matteudi

Réalisée en cuivre de récupération, l’œuvre de Véronique Matteudi s’inspire du thème de la vision : l’œil perdu et retrouvé de Clervie, mais aussi le moment où Guénolé est visité par l’ange ; cette vision qui lui permet ensuite d’aller sauver sa sœur. Le visiteur expérimente pleinement l’installation : il peut y pénétrer et découvrir une lentille convexe qui déforme sa vision et l’amène à méditer sur ce paysage déformé. L’artiste a utilisé ici la technique de la brasure sur cuivre. Avec le temps, le matériau choisi passera du rouge au vert de gris : l’oxydation du cuivre va ainsi permettre à l’œuvre de se fondre petit à petit dans le paysage. Le visiteur pourra, d’année en année, suivre cette évolution lente où la nature reprend ses droits.

L’artiste Véronique Matteudi

Véronique Matteudi est diplômée de l’école des Beaux Arts de Grenoble et de la Villa Arson à Nice. Depuis une vingtaine d’années, elle se consacre essentiellement à la sculpture et participe à de nombreux évènements liés à l’art et l’environnement. Elle crée essentiellement avec le végétal, la clématite sauvage (lianes), le minéral ou la terre. Ici, elle s’approprie le métal pour C’est par une immersion dans la réalité du paysage que la création devient pour elle vecteur de lien et de dialogue entre l’homme et la nature.

La randonnée : « La boucle des saveurs »

Prenez le temps d’entrer dans L’œil de Guénolé, le long de votre randonnée de 8 km (2h30), balisage vert. Fiche rando disponible aux bureaux d’informations touristiques de Tourisme Côte des Légendes ou sur www.cotedeslegendes.bzh.

Suggestions